Guide CSE >

Avantages salariés et CSE

Avantages salariés et CSE

C'est quoi un avantage salarié ?

Si dans l'esprit du commun des mortels, l'attractivité d'un poste reste souvent majoritairement liée à la rémunération et à la notoriété de l'entreprise, d'autres facteurs rentrent aujourd'hui en compte : horaires de travail, présence de télétravail, et bien évidemment avantages salariés.

Mis en place par le comité social et économique (CSE), ces derniers peuvent prendre des formes très variées : tickets restaurants, subvention sport et culture, assurance santé complémentaire, etc. En d'autres termes, les avantages salariés sont des moyens de rémunération alternatifs et complémentaires aux salaires. 💵

Les objectifs derrière les avantages salariés sont multiples, mais l'idée générale est simple : contribuer à l'amélioration des conditions de travail des salariés, à leur bien-être et à réduire les inégalités de salaire en participant au pouvoir d'achat. Ces avantages sont directement financés par l'employeur.

L'origine des avantages salariés

Si la culture d'entreprise était une expression dénuée de sens, quasiment inconnue quelques décennies auparavant, c'est devenu un pilier essentiel des entreprises d'aujourd'hui. Dans un passé encore pas si lointain, les salariés se satisfaisaient de leurs salaires et d'objets sans réels intérêts : stylos, porte-clés... Le contexte est bien différent de nos jours où fleurissent les vêtements affichant fièrement le logo de son entreprise, où il est attendu des salariés qu'ils ne se montrent pas avares en interactions sur les réseaux sociaux avec les publications de son employeur. Bref, c'est la mode du "corporate".

Évidemment, les employeurs ne peuvent demander plus d'implications de la part des salariés dans leur vie professionnelle sans contrepartie : ainsi débute la belle histoire des avantages salariés. Avouons-le-nous, qui aurait pensé voir son patron mettre à disposition de ses employés un baby-foot et un fut de bière il y a 30 ans ? 🍺

La belle histoire des avantages salariés est étroitement liée à celle des comités d'entreprise, aujourd’hui connus sous le nom de comités sociaux et économiques, dont les origines remontent au sein d'une période controversée de l'histoire de France : le gouvernement Pétain en 1941. Si les avantages salariés n'existent pas encore au sein des comités d'entreprise de l’époque, représentant davantage un moyen de contrôle du monde du travail, ces CE auront le mérite de poser les fondements de ce que l'on connaît aujourd’hui, notamment en ce qui concerne le volet culturel. À partir de 1945 sous le gouvernement De Gaulle, le CE devient l'instance représentative du personnel et obtient d’être consulté à tout moment sur différents sujets : organisation du travail, formation et égalité professionnelle, risques pour la santé des travailleurs, etc. Enfin, en 1982, les lois AUROUX viennent doter les CE de moyens : il est désormais obligatoire de verser un budget de fonctionnement aux comités d'entreprise.

Par la suite, les mentalités en France ont commencé à évoluer, et les employeurs ont pris conscience de l'étroitesse de la barrière entre vie professionnelle et vie personnelle.

Les bénéfices des avantages salariés

Encore aujourd'hui, les instances dirigeantes ne se rendent pas totalement compte du potentiel des avantages salariés. Parfois totalement délaissés par certaines entreprises, les avantages salariés offrent pourtant 4 bénéfices primordiaux.

Avantages salariés et attractivité

Évidemment, c'est d'abord un atout de taille en entretien d'embauche lorsque vous êtes à la recherche de la perle rare.

Si certains vont décider de mettre en avant les avantages proposés afin de compenser d'autres aspects moins reluisants du poste (salaire peu attractif, bureaux mal situés géographiquement...), d'autres vont au contraire les utiliser d'une manière complémentaire à l'attractivité du salaire.

Dans tous les cas, les avantages salariés que votre entreprise propose sont un argument en votre faveur : il ne faut pas hésiter à les communiquer aux candidats dès le premier entretien d'embauche ! 💬

Enfin, il ne faut pas oublier que certains avantages salariés peuvent à eux seuls faire pencher la balance de votre côté lorsqu'un candidat hésite ! Quand on sait qu'aujourd'hui plus de 70% des salariés ne sont pas satisfaits des avantages qu'on leur propose, on se dit que c'est peut-être un levier de différenciation très pertinent !

Avantages salariés et rétention

Pour faire suite à l'attractivité, passons désormais au second bénéfice : la rétention. Ce bénéfice est très simple à comprendre : pourquoi quitter une entreprise qui nous choie ?

Parfois, la seule raison qui nous pousse à rester dans une entreprise est un avantage en particulier. Je suis sûr qu'on a déjà tous entendu un ami prononcer "si je quitte mon entreprise, je perds mes avantages ! Et qui sait si je les retrouverais ailleurs ?"

Évidemment, personne ne reste dans la même entreprise toute sa vie durant en raison d'avantages salariés plaisants. Néanmoins, pour une personne qui se plaît naturellement dans son entreprise, c'est une barrière à la sortie supplémentaire. 🚧

Avantages salariés et bien-être

L'acronyme QVT vous est-il familier ? Il représente l'expression "qualité de vie au travail". À l'heure où fleurissent les "happiness manager" dans les entreprises, les avantages salariés peuvent représenter un très bon levier d'accroissement du bien-être au travail.

Selon une étude proposée par Harvard et le MIT, un salarié heureux est 31% plus productif, et 55% plus créatif. Pour continuer sur les petites statistiques curieuses : chez les jeunes actifs, ils sont prêts de 61% à estimer que la QVT est plus importante que le salaire (Adecco).

Si les liens entre bien-être, motivation et production sont limpides à assimiler, le bien-être joue aussi sur d'autres tableaux. Ainsi, un salarié heureux est de manière générale plus fidèle, plus à l'aise dans ses fonctions, moins susceptible de prendre des congés maladie, et en meilleurs termes avec ses collègues.

En outre, les nouvelles générations accordent désormais une importance accrue aux valeurs de l'entreprise : il ne suffit plus d'exposer pompeusement un quelconque label sur son site, il faut prouver ses engagements. Dès lors, les avantages salariés offrent le double avantage de contribuer à la QVT, mais également d'y contribuer en exposant vos valeurs.

Par exemple, une entreprise qui se positionne sur des valeurs écologiques aura une certaine attractivité pour les salariés y étant sensibles. Ces derniers pourront, en plus de travailler avec une entreprise en accord avec leurs valeurs, profiter d'avantages salariés verts (cartes cadeaux éthiques, corbeilles de fruits, subventions transports écoresponsables...).

Avantages salariés et pouvoir d'achat

Le dernier bénéfice est évident : les avantages salariés augmentent le pouvoir d'achat de vos salariés, que ce soit par des réductions tarifaires ou par l'utilisation de votre subvention personnalisée.

Prenons un exemple simple et courant : votre abonnement mensuel à Netflix ou Spotify. En utilisant votre subvention à cette fin, vous ne dépensez pas un euro et pouvez garder vos revenus pour d'autres utilisations. 🎵

Pour aller plus loin sur les bénéfices des avantages salariés.

Mise en place des avantages salariés

Quand mettre en place les avantages salariés ? (dès le début, à partir de 11, + 50 salariés)

Dans l'esprit de beaucoup encore, les avantages salariés sont liés aux grands groupes. Auparavant, c’était peut-être vrai. Aujourd’hui, toutes les entreprises de plus de 11 salariés doivent posséder un comité social et économique, ouvrant les portes des avantages salariés aux entreprises de toutes les tailles. Mais je vous vois venir : et concernant les TPE (moins de dix salariés) et petites start-ups ?

Si dans les TPE et start-ups de moins de 11 salariés il est vrai que la présence d'un CSE n'est pas obligatoire, les salariés peuvent malgré tout profiter des avantages salariés. En effet les avantages salariés peuvent exister même sans CSE. Dans ces cas-là, la mise en place et la gestion des avantages salariés reviennent généralement aux instances dirigeantes ou à ses représentants.

Qui au sein de l'entreprise met en place les avantages salariés ? (DG, DRH, CSE)

La mise en place et la gestion des avantages salariés sont des missions attribuées au comité social et économique. Suite à la réforme du 22 septembre 2017 et à partir du 1er janvier 2020, ce dernier a remplacé le Comité d'entreprise (CE) et les autres instances du personnel (délégué du personnel, comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, délégué syndical...) en les fusionnant. L'idée derrière cette fusion est de permettre aux entreprises de disposer d'une instance représentative du personnel unique et ainsi d'éviter la prolifération des consultations similaires sur un même sujet et donc d'alléger les procédures. Ainsi, suite aux élections, le CSE sera le garant de nombreuses tâches.

L'un de ses rôles est de jouer les intermédiaires entre la direction et les salariés, être le messager des réclamations salariales, etc. Mais le rôle premier du CSE est de contribuer au bien-être des salariés à travers le dialogue social et à la mise en place d'avantages salariés. L'importance et le nombre de ces derniers varient généralement selon la taille et le secteur d’activité de l'entreprise.

D'autres avantages salariés d'un type différent vont en revanche rester dans l’éventail de tâches des instances dirigeantes. On pense notamment aux RTT, aux véhicules de fonction...

Budgets CSE pour les avantages salariés

Vous ne l'ignorez sans doute pas, la comptabilité du CSE est représentée par deux budgets : le budget de fonctionnement et le budget des activités sociales et culturelles, dit " budget ASC". Néanmoins, des spécificités existent selon la taille de l'entreprise.

< 50 salariés : budget ASC ?

Alors que le budget de fonctionnement est obligatoire dans tous les CSE, le second est facultatif dans les entreprises de moins de 50 salariés. Néanmoins, dans la plupart des cas (95%), les dirigeants choisissent malgré tout de doter le CSE d'un budget ASC afin de donner aux élus les moyens d'accomplir leur mission, mais également parce que ces avantages tirés des ASC ne sont pas soumis aux charges sociales et à l’impôt sur le revenu : une opportunité en or pour les dirigeants de faire plaisir à leurs salariés sans se ruiner.

À partir de 50 salariés = budget ASC, œuvres sociales

Si le budget de fonctionnement devient obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés, le budget ASC reste lui facultatif. En outre, une fois ce seuil atteint, le CSE obtient une personnalité civile et devient gestionnaire de son patrimoine.

Le montant alloué au budget ASC est déterminé par accord d'entreprise. Si la loi n'impose pas de montant particulier, elle impose en revanche que le budget soit renégocié chaque année, et que ce dernier ne puisse pas être inférieur à l’année précédente. 📈

En cas d’excédent sur le budget de fonctionnement, le CSE a aussi la possibilité d’opérer des transferts afin de financer les activités ASC. Attention, les règles sont ici très strictes !

Pour en savoir davantage sur les transferts de budgets.

Le cas particulier des comités d'œuvres sociales (COS)

Uniquement présent dans le secteur public, le COS a pour mission de gérer les prestations sociales, culturelles, sportives et de loisirs destinées aux agents de la fonction publique.

Néanmoins, la présence d'un COS n'est pas obligatoire : en effet, la mise en place et la gestion des prestations restent à l’appréciation des collectivités, qui vont pouvoir préférer aux COS une gestion interne ou un autre organisme social à but non lucratif.

Sous la forme d'une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 (une association à but non lucratif), le COS est comme le CSE, le garant de plusieurs missions :

  • Mise en place de l'action sociale, qui va chercher à améliorer les conditions de vie des agents de la fonction publique et de leurs familles, et plus particulièrement en termes de restauration, de loisirs, de logement, de l'enfance, mais également de les soutenir en cas de situations difficiles. Cette mission se traduit par des avantages financiers tels que des aides financières à la garde d'enfants, des chèques déjeuners, des primes de rentrée scolaire, etc.

  • La gestion des activités sociales, culturelles, sportives et tout ce qui se rapproche des loisirs. Ces activités peuvent prendre des formes diverses et variées : parc de loisirs, chèques-cadeaux, abonnement à des salles de sport ou à des services culturels, etc.

Les différentes formes d'avantages salariés

Subvention d'activités sociales et culturelles

Cette subvention permet de prendre en charge de nombreuses activités de loisirs des salariés d'une entreprise. Notamment :

  • Les activités sportives de toutes sortes (abonnement à une salle de sport, cours individuels, achat de billets d'entrée à la piscine...). La seule restriction, imposée par l'URSSAF, concerne l'achat de matériel sportif.

  • Les activités culturelles : cours de danse, de peinture, de musique, bref, les arts en général.

  • La participation à des évènements culturels : concerts, festivals, cinéma, théâtre

  • L'abonnement à des plateformes culturelles : Netflix, Spotify, Canal+...

  • Voyages : billets d'avion, de train, location de voiture ou de logement, hôtel...

Afin de calculer le montant de la subvention par salarié, il faut commencer par estimer :

  • Le nombre de salariés qui peuvent bénéficier de la subvention sur l'année en cours (en prenant compte les départs et arrivées)

  • Le budget que vous avez pour cette subvention

  • Le taux de participation des salariés

Si, par le passé, votre entreprise a déjà proposé des subventions d'activités sociales et culturelles, il est souvent pertinent de se baser sur une moyenne du taux de consommation historique. Si, en revanche c'est une nouveauté, nous vous recommandons de proposer un montant de subvention faible pour débuter et de l'ajuster progressivement sur les mois qui suivent.

Les chèques cadeaux/cartes cadeaux

Vous les connaissez sûrement : il s'agit de bons d'achat d'une certaine valeur mis à disposition du salarié, lui permettant de les dépenser dans certaines enseignes. Ces chèques cadeaux peuvent être multi-enseignes ou non, prendre l'appellation de cartes cadeaux ou encore de chèques culture.

En revanche, la règlementation des chèques cadeaux est stricte. En cas de chèques cadeaux d'une valeur supérieure à 171 euros, le don doit obligatoirement rentrer dans l'une des situations définies par l'URSSAF : fêtes des Pères et fêtes des Mères, mariage ou PACS, naissance ou adoption, rentrée scolaire, Noël, départ à la retraite, Saint-Nicolas ou Sainte-Catherine. Si la valeur du chèque cadeau est inférieure à 171 euros, le cadre est plus large.

Pour aller plus loin sur les cartes/chèques cadeaux.

Les réductions tarifaires

Ce type d'avantages salariés offre aux salariés des réductions pécuniaires sur un ensemble d'enseignes locales ou nationales. Comme lors des périodes de soldes, il s'agit de produits et services à prix réduit, mais de façon permanente.

Billetterie CSE et subvention CSE

À l'heure de la mise en place des avantages salariés de type activités sociales et culturelles, les membres du CSE sont confrontés à plusieurs options : subvention ou billetterie.

Pour bien comprendre le contexte, commençons par donner quelques détails sur les deux options :

  • La subvention représente une somme d'argent mise à disposition du salarié afin de couvrir une partie ou l'intégralité de ses frais sociaux et culturels (ex : achat ou remboursement de l'abonnement à une salle de sport 🏋️‍♂️)

  • la billetterie représente une économie d'argent, liée à des réductions sur des offres de partenaires (ex : une réduction de 40% sur l'offre du site d'un partenaire)

Mais quelle option choisir ? À dire vrai, il n'est pas obligatoire de choisir : en effet les deux options ne sont pas en concurrence frontale et peuvent même être complémentaires.

Concrètement, voici un exemple : vous vous promenez sur le Leeshop et vous tombez sur un abonnement à un magazine qui vous plaît. Grâce à la billetterie, vous profitez d'une réduction de 30%, puis vous utilisez votre subvention pour payer le montant restant. Génial non ? La combinaison des deux offre une vraie plus-value en termes de pouvoir d'achat.

Pour aller plus loin sur la billetterie et la subvention.

Quelques exemples d'avantages qui ravissent les salariés

Plusieurs rôles au sein d'une entreprise peuvent être en charge des avantages salariés : directeur, élu CSE ou encore chargé de ressources humaines. Mais comment être certain que les avantages salariés que vous souhaitez mettre en place vont plaire ? Découvrez notre petite sélection d'avantages salariés qui ne déçoivent jamais.

  • Les cartes cadeaux, cartes culture, cartes multi-enseignes, peu importe leur nom. Leur sort a déjà été abordé plus haut, mais revenons-y rapidement : distribuées sous forme de cartes numériques dotées d'un montant fixe, elles permettent l’accès à une myriade d'offres de produits ou de services, entre autres : entrée dans des parcs d'attractions, des musées, des cinémas, ou achat de biens high-tech, produits de grande consommation. Et tout ça directement depuis votre mobile, plus besoin de s'y perdre en emmenant partout des dizaines de chèques papiers ! Les enseignes chez lesquelles les salariés peuvent utiliser leurs cartes sont définies à l'avance, souvent après la mise en place d'un partenariat entre l'entreprise ou son prestataire et la marque où dépenser ces cartes cadeaux.

  • L'abonnement à une salle de sport : dans le cadre de la subvention ASC, le salarié peut parfaitement décider de s'abonner à une salle de sport. Chez Leeto, vous pouvez également bénéficier de réductions exceptionnelles allant jusqu’à 42% sur nos partenaires sportifs : Episod, Neoness, Fitness Park, CMG Sports Club, etc.

  • Les abonnements à des services de streaming. La mode bat son plein, et avec raisons ! Véritables acteurs de la détente et du plaisir des salariés, les services tels que Netflix, OCS ou Disney+ côté vidéo ou Deezer et Spotify côté musique nous accompagnent à tout moment de la journée. En proposant ces services à vos salariés, ils se souviendront peut-être de vous à chaque fois qu'ils lanceront le service !

Vous hésitez encore sur les avantages salariés à proposer ?

Quelles sont les nouvelles attentes des salariés ?

Tout le monde en est conscient, la pandémie de Covid-19 a profondément chamboulé le monde du travail tel qu'on le connaissait. Ainsi, rien de plus logique que de s’apercevoir que les attentes des salariés ont, elles aussi, évolué. Plusieurs grandes tendances émergent :

  • Le travail à domicile, auparavant rare exception, est devenu la norme pour nombre d'entre nous pendant de longues périodes. Nous avons dû repenser nos habitudes de travail, nous confectionner un petit cocon professionnel au sein de nos domiciles, habituellement consacrés au repos et la détente, et apprendre à travailler autrement. Beaucoup de salariés ont, à juste titre, éprouvé quelques difficultés de toutes sortes : manque d'espaces ou de matériels, manque de repères, gestion des enfants restés au domicile...

Dans une optique d’accompagnement des salariés, les entreprises peuvent proposer différents services afin de surmonter les problèmes liés au télétravail. Ainsi, les salariés acceptent avec intérêt des formations en ligne, de la garde d'enfant ou encore des subventions télétravail afin de s’équiper du même confort qu'ils possèdent aux locaux de votre entreprise. 🏢

  • Dans la même idée, le télétravail peut mettre à mal la santé mentale et la cohésion d’équipe de vos salariés. On pense notamment à des personnes isolées pour qui la venue quotidienne au bureau consistait en la principale interaction sociale, ou à des parents qui doivent ajouter à leur charge de travail la gestion de leurs enfants. En tant qu’élu CSE, vous pouvez mettre différentes solutions en place afin d'accompagner vos salariés : des activités de team building qui vont renforcer la cohésion de votre équipe, un accompagnement psychologique auprès de spécialistes, une nouvelle organisation de travail...

  • Dans une période de prise de conscience environnementale, les salariés sont également de plus en plus sensibles aux démarches vertes ou éthiques. L’idée peut tout aussi bien être d'agir sur les avantages salariés, en proposant par exemple des cartes cadeaux éthiques et d'autres offres vertes, en bannissant des marques trop émettrices d’émissions de gaz carbonique ou d'agir directement sur l’environnement de travail, en proposant par exemple des corbeilles de fruits, en intégrant des critères éco-responsables au moment de choisir un nouveau prestataire, etc.

Enfin, pour bien comprendre les attentes de vos salariés en termes d'avantages salariés, rien ne vaut un sondage. En récoltant directement leurs avis et envies, nul doute que la place laissée à la déception se retrouvera minimisée.

Pour aller plus loin sur les nouvelles attentes des salariés en termes d'avantages salariés.

Quels critères pour choisir son partenaire d'avantages salariés ?

On le sait, la gestion des avantages salariés peut se montrer terriblement chronophage et complexe : entre échanges avec différents partenaires pour des offres finalement parfois peu attractives et remboursements intempestifs, les élus CSE peuvent rapidement se montrer découragés face à l'ampleur de la tâche. Ainsi, le choix d'un prestataire ne doit pas se faire à l'aveugle et certains critères doivent être pris en compte :

  • Le degré de gestion : à quel point l'outil du prestataire vous permet de vous délester des tâches fastidieuses.

  • La diversité de l'offre : on le sait, chacun est unique, chacun possède ses propres affinités et goûts. Évidemment, avec des offres peu variées, peu se satisfont.

  • L’attractivité des promotions : le salarié est un consommateur comme un autre et il pense à son pouvoir d'achat. Tout le monde rêve d'acheter à des prix cassés.

Quels intérêts à utiliser Leeto pour la gestion de ses avantages salariés ?

Chaque jour, de nouveaux élus CSE décident d'accorder leur confiance à Leeto afin de faciliter et rajeunir leurs avantages salariés et plus globalement leur comité social et économique. Si vous voulez vous faire une idée simplement, Leeto propose des démos gratuites et directement en ligne : il suffit de remplir ce petit formulaire.

Leeto, le partenaire privilégié des CSE

Avant de rentrer dans le sujet des avantages salariés, regardons ensemble les différentes fonctionnalités destinées à vous délester de taches barbantes.

Étant en contact permanent avec nos élus CSE, nous connaissons facilement les défis, contraintes et difficultés de leur vie d’élus. Ainsi, toutes nos fonctionnalités sont pensées dans le but de vous faciliter la vie. Au programme : compte pro en ligne, comptabilité simplifiée, plateforme d'experts, communauté d’élus, modules de communication interne, de budgétisation, etc. Mais ne nous éloignons pas trop du sujet : les avantages de vos salariés.

Confier ses avantages salariés à Leeto

Notre plateforme numérique s’apparente à une marketplace où toutes les offres de nos partenaires sont accessibles en un clic. Elle a été conçue selon deux souhaits : intuitivité et simplicité, afin que tout le monde puisse la prendre en main facilement (même ceux pas particulièrement à l'aise avec le numérique).

Afin de satisfaire tous les salariés, nous proposons un large spectre d'offres d'horizons différents : voyage, high-tech, culture, enfance, salles de sport... Ces offres profitent d’avantages financiers via des réductions allant jusqu’à -60%.

De votre côté, la création de subventions personnalisées ne demande pas plus de temps que de se faire couler un café, et la gestion des remboursements n'est plus à votre charge : soit l'achat se fait directement sur la marketplace et ne nécessite pas de remboursement, soit c'est notre équipe qui s'en occupe après téléchargement du justificatif de paiement par le salarié directement sur la plateforme.

Pour tout savoir de l'univers CSE.